Le MRAP demande la dissolution de la mouvance « identitaire »

dimanche 21 octobre 2012
par  mrap40
popularité : 9%

Le MRAP demande la dissolution immédiate de toutes les poupées gigognes de la mouvance identitaire d’extrême-droite qui a occupé le chantier de la
mosquée de Poitiers le samedi 20 octobre 2012. Il exige l’inculpation, pour incitation à la haine raciale, des dirigeants de ces formations
d’extrême-droite.

Ces groupes sévissent depuis plusieurs années en organisant des soupes dites
« populaires », excluant musulmans et juifs, et se livrent à des provocations
racistes multiples sur les marchés ou dans les rues.

La République doit aujourd’hui restaurer son autorité contre ces
débordements xénophobes. Ces groupes ont bénéficié du laxisme du
gouvernement précédent.

Ils se sentent portés et légitimés par les vents mauvais qu’entraînent les
déclarations xénophobes des responsables du Front National et de certains
dirigeants de l’UMP.

Ce qui s’est passé à Poitiers est un fait raciste majeur en Europe, qui ne
trouve d’équivalent que dans les démonstrations comme celles des néo-nazis
d’Aube Dorée en Grèce.

Le MRAP demande que le gouvernement prenne toutes dispositions pour faire
fermer l’ensemble des sites internet de la mouvance identitaire. Il s’agit
là d’ autant de vitrines de la haine raciale et d’instruments de
mobilisation pour inciter à la guerre civile, telle que revendiquée par une
vidéo diffusée sur le site internet de « Génération identitaire ».


Brèves

30 mai 2012 - Agression contre un lieu de culte chrétien

29 mai 2012 - MRAP DE DE STRASBOURG CONTRE LE RACISME

14 décembre 2010 - Petites phrases : différence de nature ou de degré ?

Les propos de Marine Le Pen indignent et ont fort légitimement entraîné les dépôts de plaintes de (...)

6 septembre 2010 - La France vue de la Roumanie

Voilà comment les Roms de Roumanie perçoivent la France.....
Le site de l’Alliance Civique des (...)

23 août 2010 - "Quand il y a en ça va ! c’est quand il y en a beaucoup suite qu’il y a des problèmes" suite .....

Hortefeux disait "« "Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des (...)