Ne pas confondre la défense du dogme et celle des croyants

dimanche 14 juin 2015
par  mrap40
popularité : 12%

Le MRAP des Landes et la lutte contre la musulmanophobie

Depuis 3 ans un texte circule sur le net qualifiant les militants Landais du MRAP d’islamophobes.
Ce texte émane à l"origine du comité de Pau du MRAP relayé par une poignée d’opposants à la direction actuelle du MRAP qui entretiennent un blog internet reproduisant le titre injurieux du texte initial.

Ce procès est ridicule et discrédite ses auteurs, mais comme ce brûlot circule depuis 3 ans sur le net, il devient l’occasion d’expliquer ce qu’est notre combat contre le racisme anti-musulman.

Le comité du MRAP de Pau pensait avoir découvert de "l’islamophobie" dans un article paru sur notre site et qui traitait d’un conflit du travail survenu dans un camp de vacances à Port d’Albret dans les Landes en 2012, texte auquel nous ne retirons pas un mot, trois ans après.

http://www.mrap-landes.org/spip.php?article459

Il s’agissait d’une affaire où une municipalité avait exigé de ses éducateurs qu’ils s’hydratent lorsqu’ils s’occupaient des enfants placés sous sa responsabilité.

Pour notre fédération la sécurité des enfants devait être prise en compte et notre texte très mesuré posait un cadre de débat..

Que ce soit dans le cadre d’une colonie de vacances , que ce soit pour l’accompagnement d’un groupe d’ados en montagne, la déshydratation peut poser un problème de sécurité. que l’on soit musulman ou non.

C’est d’ailleurs un souci partagé par bon nombre de dignitaires musulmans qui prévoient des solutions alternatives pour les croyants dans le cadre professionnel lorsque le ramadan peut poser des problèmes majeurs à la personne.

Nos détracteurs se sont alors fait les interprètes les plus orthodoxes des textes religieux, et selon leur conclusion la foi devient devient capable de vaincre les conséquences possibles de la déshydratation, en douter serait alors un cas "d’islamophobie">->http://www.reperes-antiracistes.org/article-quand-des-membres-du-mrap-font-la-promotion-de-l-islamophobie-mrap-pau-109260744.html]..

Ultérieurement, notre fédération fut saisie du cas d’une musulmane qui n’acceptait pas de retirer son foulard au profit d’une charlotte jetable dans l’industrie de la volaille dans notre département.

Pour notre service juridique et notre fédération la réponse était claire, il n’y avait pas de discrimination mais respect obligatoire des conditions d’hygiène qui s’imposent à tous, musulmans, ou non.

Pour nos détracteurs la foi est sans doute plus forte que les bactéries et seuls les non musulmans devraient être assujettis à cette règle d’hygiène. Ils auront du mal à nous convaincre et beaucoup de musulmans avec nous qui acceptent volontiers les règles de cette industrie.

De fait nos détracteurs confondent la défense stricte du dogme, avec la bataille pour l’égalité.

Notre fédération n’a pas pour vocation à défendre toutes les revendications particularistes religieuses , cela est du domaine des croyants eux-mêmes, mais elle doit être au cœur du combat pour l’égalité des droits

Elle est au côtés des musulmanes portant foulard victimes de violences dans la rue ou à qui on refuse une prestation dans un commerce ou un service public ou privé.
http://www.mrap-landes.org/spip.php?article687

Elle est en première ligne quand les islamophobes déversent leur haine anti-musulman sur le net, dans des conférences ou colloques.
http://www.mrap-landes.org/spip.php?article673

Ceux qui nous attaquent, par manque de pratique militante, ne connaissent les musulmans que par le prisme des couches essentiellement petites bourgeoises des groupuscules de l’islam politique qu’ils fréquentent sur les tribunes ou les blogs internet, Ils en épousent alors tous les anathèmes. Cela dessert les musulmans qui n’aspirent qu’à l’égalité des droits dans une société apaisée.


Brèves

1er mars 2015 - 4,5 millions de blancs génocidaires dans la rue ?

Le 11 janvier 2015 les épouvantables crimes qui ont coûté la vie aux journalistes de Charlie Hebdo (...)

5 décembre 2012 - Mais qu’est-il arrivé à Alain Gresh, directeur-adjoint du monde diplomatique ?

Cet intellectuel qui traitait des grands problèmes du monde, prend subitement pour cible un (...)

6 décembre 2007 - Frantz Fanon

Je n’ai pas le droit, moi homme de couleur, de souhaiter la cristallisation chez le Blanc d’une (...)