Mise au point des Co-présidents du MRAP

samedi 13 février 2016
par  mrap40
popularité : 3%

Nous avons relevé ce texte paru sur le site "/assopourquoipas33.over-blog.com" qui publiait une mise au point du MRAP.
http://assopourquoipas33.over-blog.com/2015/12/contribution-du-mrap-sur-l-origine-de-la-xenophobie.html

Le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples
43 boulevard Magenta
75010 Paris
à Monsieur Jean-Pierre Lefèvre
coordonnateur de assopourquoipas33.


Monsieur,

Vous avez publié sur le blog de votre association une intervention faite au nom du MRAP33 lors d’un séminaire intitulé « la Fabrique de la Xénophobie. » organisé le 12 novembre 2015 au musée d’Aquitaine de Bordeaux par le Laboratoire « LAM » rattaché au CNRS et à Sciences Po Bordeaux.
Cette intervention intitulée "Figures, évolutions et continuité de la xénophobie en France » est accessible par le lien
http://assopourquoipas33.over-blog.com/2015/12/contribution-du-mrap-sur-l-origine-de-la-xenophobie.html

Le MRAP, organisation nationale et ses comités présents sur tout le territoire National sont engagés dans la lutte contre toutes les formes de racisme. Ils récusent leur hiérarchisation ainsi que le MRAP l’a rappelé lors de son Congrès d’octobre 2015 qui précise que « le racisme est un et indivisible bien que ses formes soient multiples et souvent liées entre elles ».

Cela signifie en particulier que le MRAP ne peut partager les propos tenus lors de ce séminaire qui estiment que "L’antisémitisme demeure néanmoins marginal malgré les efforts du CRIF et de la LICRA, appuyés par le gouvernement (cf. les positions de la DILCRA)".

Après la tuerie antisémite de l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse, celle du musée juif de Bruxelles et celle du supermarché casher porte de Vincennes à Paris, et alors que les actes antisémites se sont multipliés comme les actes islamophobes et anti-roms, la réduction de l’antisémitisme à un « racisme limité » et « marginal » conduit à une forme de négation de la réalité dramatique de cette forme de racisme.

L’antisémitisme dont « on parle beaucoup » serait le fruit d’efforts du gouvernement israélien, du CRIF de la LICRA ou de la DILCRA. Selon ce retournement de causalité le racisme antisémite serait une conséquence d’une propagande des juifs eux-mêmes ou de ceux qui sont supposés les soutenir.

À l’heure ou les actes racistes multiformes se multiplient, visant les populations arabo-musulmanes, africaines, roms, musulmanes ou juives, cette sous-estimation de l’une de ces formes de racisme, réduite à un fait marginal s’inscrit dans une concurrence des racismes totalement étrangère aux orientations du MRAP.
Nous vous demandons donc de faire apparaître sur votre blog, dans vos comptes rendus de ce séminaire, ce rappel des orientations fondamentales du MRAP.

Veuillez agréer, Monsieur, nos salutations antiracistes.

Paris le 6 janvier 2016

Pour le MRAP, les présidents
Jean-Claude Dulieu, Augustin Grosdoy, Renée Le Mignot


Brèves

7 novembre 2014 - Willy Sagnol aurait du faire de l’athlétisme

Cela lui aurait permis de méditer sur cette réponse de Christophe Lemaître à ceux voyaient en lui (...)

27 novembre 2013 - Des rappeurs réactionnaires

Quand des rappeurs font le jeu du FN
La fédération des Landes a pris connaissance avec (...)

6 janvier 2009 - ANTISEMITISME : Synagogue de Toulouse : acte antisémite

le MRAP des landes apporte sa solidarité aux juifs de Toulouse victimes d’une attaque contre leur (...)